13 février 2010

Nos propositions

Nous souhaitons défendre  :

La lutte contre le dérèglement climatique par la planification territoriale avec pour objectifs : l'organisation d'un territoire économe en déplacements, le déploiement du réseau ferroviaire, l'abandon des investissements routiers, le stockage du carbone par la protection des forêts et l'usage du bois dans la construction et le développement des énergies renouvelables

Un réseau ferroviaire plus fiable et plus sûr en organisant mieux l’offre de transports par la création d’un syndicat mixte régional, syndicat regroupant opérateurs, collectivités locales et autorités organisatrices des transports. L’amélioration des dessertes locales, l’augmentation des fréquences, sont nos priorités. Opposés au projet de la LGV actuel auquel nous souhaitons substituer une alternative empruntant le réseau italien , nous ré- orienterons les crédits régionaux prévus pour ce projet vers les hôpitaux publics, la recherche médicale, le monde lycéen et étudiant

L’essor de l’emploi en soutenant le développement du télétravail, de l’emploi écologique (énergies renouvelables, services de proximité, médecines douces...) Le tourisme durable sera soutenu  sur les valeurs intemporelles de la Région : son patrimoine, la qualité de ses paysages, la nature, sa gastronomie 

La formation restera au cœur de l'action régionale en faveur de l'emploi, une formation conçue comme parcours sécurisé d'insertion dans l'activité et adaptée aux métiers générés par l'économie verte (métiers de la  mer et de l’éco-développement)

Nous accompagnerons les entreprises dans les investissements dans la recherche de l'efficacité énergétique, dans les changements de procédés pour se libérer des énergies carbonées, dans le développement de nouvelles technologies... L'aide aux entreprises passera par le filtre de critères environnementaux et sociaux. L'économie sociale et solidaire sera valorisée. Le passage du relais intergénérationnel dans les très petites entreprises sera facilité, de même que les reprises d'entreprises par les salariés. Nous faciliterons le rétablissement sur notre territoire d'activités délocalisées (relocalisation de l'économie) en misant  sur les investissements publics pérennes. 

La sauvegarde des espaces naturels et agricoles en aidant, notamment dans les zones péri- urbaines, les propriétaires fonciers à les préserver. Nous renfor­cerons également les services publics ruraux et de montagne et diminuerons les taux de taxes foncières pour les terres préservées. Nous  rétablirons  le foisonnement perdu  de  la  nature par la reconquête de la biodiversité dans les systèmes agraires et marins, l’aménagement de couloirs « verts » dans les espaces artificialisés pour les rendre perméables aux flux biologiques, le développement des réserves naturelles régionales en complément des protections nationales. Nous nous mobiliserons pour un des enjeux clés de l'avenir : l'eau.

La protection de la santé en mettant  l'accent sur la prévention et l’élimination progressive des facteurs pathogènes de l'environnement, notamment la pollution de l'air (trafic routier, aérosols agricoles, ozone d'origine industrielle...) et le bruit aux abords des infrastructures routières. Nous aiderons  les collectivités à développer le logement social, à résorber les poches de logements insalubres, à mettre à la disposition du public des équipements légers pour l'activité physique. Toutes les actions conduites en faveur du cadre de vie et d'une alimentation saine accessible à tous concourent à améliorer l'état sanitaire de la population.

La culture régionale et la coopération en visant le soutien à la fois à ce qui fait l'identité de la région, son patrimoine, son parler, ses traditions festives, et à l'expression contemporaine de la culture, en privilégiant l'aide aux petits lieux culturels irrigant toute la région. Nous négocierons avec le service public de l'audiovisuel pour élargir le temps d'antenne accordé aux émissions régionales culturelles et d'information, en finançant des actions de développement ciblées (émancipation des femmes, scolarisation des enfants, production alimentaire) et, en organisant des échanges commerciaux équitables avec les pays tiers partenaires.

La protection des animaux domestiques et sauvages en soutenant les associations qui interviennent dans ce domaine par le biais de la création d’un Office Régional de la vie animale.

Nous mettrons tout en œuvre pour traiter de façon équitable l’ensemble des départements PACA, mettre fin aux injustices et aux clivages historiques est-ouest 

Nous nous engageons à tenir une gestion rigoureuse et équitable des deniers régionaux, éviter les gaspillages et nous consacrer au développement harmonieux et raisonné de notre territoire 

Posté par alrac06 à 20:25 - - Permalien [#]